De sa médecine traditionnelle savante à ses pratiques santé, la Chine est riche de traditions soucieuses d’harmonie et de « juste milieu », meilleur moyen selon elle de vivre en bonne santé, sereinement et avec prospérité. Parmi ces pratiques « harmonisantes », rappelle le site http://gambs.fr/, il est un art qui concerne le bien habiter et, disons, la juste déco : le Feng Shui.

Trois piliers : quelques repères symboliques

De l’éclairage intérieur…

Source : http://gambs.fr/

Comme pour pratiquement toutes les grandes traditions de cette civilisation, cet art repose sur le fameux équilibre du Ying et du Yang, les éléments (on y reviendra) et les directions. Bien que la comparaison ne soit pas tout à fait pertinente entre traditions distinctes, on peut tout de même associer la bipolarité Ying – Yang à la bipolarité féminin-masculin. De même, là où la tradition occidentale repose sur les 4 éléments que sont le feu, la terre, l’air et l’eau, la tradition chinoise en compte 5 : feu, terre, bois, eau et métal. Et si les cultures occidentales (et d’autres) ancrent leur sens de l’espace dans les 4 points cardinaux (Est, Sud, Ouest, Nord), la Chine préfère une découpe en 8 directions.

Harmonie et bon sens

Pour aménager une chambre Feng Shui, certains conseils relèvent du pur bon sens. Parmi eux on citera celui d’en alléger l’ameublement, de se contenter d’une déco minimaliste (de préférence liée à de bons souvenirs), d’éviter de mettre la tête d’un lit du côté d’une ouverture (contre un mur c’est mieux), de choisir des couleurs claires et douces, des lumières tamisées…